Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/08/2008

Lettre de Maurice RENOUX à Luce TOUX et à ses fils

RENOUX chez PITAUGUE 76 rue P.L. LANDE BORDEAUX

Mademoiselle Luce TOUX
Sanatorium des PTT
Montfaucon Lot


9 juillet

Ma chère Luce, mes chers petits
Votre Maman était le 3 juillet à Nantes (chez Madame Digue, 12 rue Coste et le Brix) et essayait de gagne Angoulême
C’est par une carte postale de Madame CARRE du 8 juillet que je sais sa nouvelle adresse. Je suis bien indécis car tout d’abord j’aurai bien voulu bondir à Nantes mais je crains qu’elle ne soit partie. J’attends un mot d’elle pour savoir ce que je vais faire. Heureusement j’ai avisé hier madame CARRE de la nouvelle adresse de Janine,si bien qu’elle ne peut manquer d’en faire part à votre maman, ce qui la rassurera complètement, je l’espère.
Par même courrier je préviens Mémère Marguerite et mes frères déjà avisés d’hier que la Nine était à VANNES et que votre maman venait de changer de gîte.pauvre maman qui doit bien souffrir depuis trois semaines sans nouvelles des siens. Je crois cette fois que son martyr touche à sa fin. J’ai envoyé un mandat à Janine hier soir (dès la réception du télégramme qui venait de Montluçon ( ?)
Je vous quitte tous les trois en vous embrasant bien tendrement. Amitiés à Gaston.
Maurice RENOUX

23:37 Publié dans Exode 1940 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : e

Lettre adressée à Janine RENOUX, chez Madame Fauverteix, 18 rue de l’Ourcq Paris 19ème par sa mère Andrée RENOUX

A suivre 6 rue ST Denis Colombes Seine
Nantes le 22 juillet 1940

Ma Nine,
Dès que je recevrai un mot d toi me disant être en possession du mandat de 300 f, je t’en enverrai un autre, à moins que tu n’aies pu venir jusqu’ici. Si ton oncle Emile est rentré il est préférable que tu restes à Paris avec lui. Mais, si tu dois rester seule encore longtemps, il vaut mieux que tu cherches à venir ici et te décider dans les 3 ou 4 jours .A moins que tu aies la certitude que ton oncle Emile revienne très prochainement alors il vaut mieux rester à Paris, Le voyage de Paris à Nantes coûte 136 F.
J’attends toujours de nouveaux ordres et d’après les on-dit on retournerai dans l’Aisne
La dernière lettre datée du 19 Juillet est arrivée ici le 2&. Le mandat de 500 F qui avait été adressé à Vannes m’a été remboursé, ici, ce matin. Donc, dis moi si tu as reçu les 300 fr. En combien mes lettres mettent-elles de temps. Je t’embrasse bien fort.
Maman

Ecris souvent à ton papa, j’écris à la cousine Françoise pour la remercier.

00:39 Publié dans Exode 1940 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : e