Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/08/2008

Le 12 Mai 1940 Récit de Maurice RENOUX

DIMANCHE 12 MAI 1940, (Jour de PENTECOTE).

Dans la matinée je voulus aller à la gare chercher mon vélo, mais on ne pouvait approcher, les risques étaient trop grands et inutiles.

LUNDI 13 MAI 1940.

Étant retourné à la gare, j’aperçus mon vélo sur la voie près du quai, au milieu des wagons déchiquetés. Il avait la roue avant broyée, la selle et le guidon arrachés gisaient un peu plus loin. Je pris les restes et retournais chez moi. Je demandais à mon propriétaire si je pouvais prendre la roue d’un vieux vélo qui était dans un coin pour la remonter sur le mien. Je me mis au travail pour reconstituer mon seul moyen de locomotion. Car je n’avais plus la possibilité de rester là. Tous les gens qui possédaient une auto étaient déjà partis en majorité, quelques retardataires s’affairaient pour en faire autant. Les propriétaires de grosses fermes avaient aménagé remorques et tracteurs et installé des matelas et du matériel de cuisine, ainsi que vivres et bagages. Nous ne pouvions plus recevoir de courrier et le téléphone coupé tout le long de la ligne. J’allais voir mon Receveur et lui remis mes quittanciers après avoir arrêté mes comptes et versé l’argent à la caisse.

MARDI 14 MAI 1940.

Nous assistons au défilé lamentable des réfugiés belges, ainsi que des douaniers de la frontière marchant à pieds. Rares étaient ceux qui avaient des vélos

11:04 Publié dans Exode 1940 | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : Exode

Commentaires

tres intiresno, merci

Écrit par : Nina_Tool | 21/09/2009

Merci pour ce récit

Écrit par : Jeux de skate | 27/03/2011

Les commentaires sont fermés.