Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/08/2008

Lettre de Maurice RENOUX à sa fille Janine (lettre de Saint Lô- Manche)

Le 1er Août 1940

Ma Nine Chérie

Je suis heureux comme tout que ta maman ait pu t’embraser avant de rejoindre Longpont et de ce fait j’espère que sa santé va se rétablir complètement.
Quand je ‘écrivais j’étais convaincu que seul le tonton Emile rentrerait à Paris, comme étant dans l’alimentation et c’est pourquoi je te disais, « vas souvent voir s’il est rentré » Mais tout est pour le mieux puisque les Colombiens sont de retour et tu n’auras que l’embarras du choix. Je pense d’ailleurs que tes oncles ont reçu mes cartes écrites aussitôt leur retour chez eux. Ceci est important pour moi de le savoir, mais les lettres mettent trois jours au moins.
Je te joins les lettres de Pierre, Claude et Lucette à conserver précieusement comme les tiennes le seront. Je pensais partir ces jours-ci, mais je suis comme sœur Anne et je me demande si un jour j’arriverai à vivre comme tout le monde en famille. As-tu des facilités pour réviser tes matières avant ton B.E ? Comme je serais heureux si tu pouvais réussir, ma petite Nine ! Et tu le mériterai bien après toutes ces aventures.
Tu ne m’as dit si tu avais reçu tes deux mandats de 500 FR je sais que tu as touché celui de 300 FR Il faut aller chez la cousine Fauverteix tous les deux jours pour pouvoir toucher à la poste le 3ème mandat, cela évitera des complications. peut-être que le 1er à suivi Rue d’Etex, il faudrait t’en informer.
Sois bien gentille et ne t’énerve pas trop, ma petite Nine, et mets en un bon coup, c’est le moment ou jamais.
Mille tendresses et affectueux baisers de ton papa.
Maurice RENOUX


Naturellement re- mille bises à partager avec toute la famille.

00:36 Publié dans Exode 1940 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Exode

Les commentaires sont fermés.