Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

23/08/2008

Lettre d’Andrée RENOUX à sa fille JANINE

Andrée Renoux 20 Juillet 1940
P.T.T
Chez Mr DIGUE
Coste et le Brix
Nantes (Loire inférieure)



Ma Nine


As-tu reçu l’argent ? Soit les 500 FR. envoyés par ton père à VANNES. Soit les 300 FR. envoyés de NANTES!I!
Dis-moi le jour exact où tu les as reçus? JI attends pour nous mettre d’ accord que tu me dises si tu dois de l’argent. Ta santé, ma petite Nine, doit être bien ébranlée. Par ici, je vois les jeunes filles qui se préparent à passer leur brevet et cela me fait bien mal au coeur!
II est vrai que je ne veux pas me plaindre ayant retrouvé ma Nine.
II faut absolument que tu écrives une lettre de remerciements à Mme Cadord. Ces braves gens dans la consternation de t’avoir laissé partir. D’après leurs réflexions ils n’avaient pas 1air d’avoir cru un mot de tes explications et étaient très, très contrariés de s’apercevoir que tu avais dit vrai. C’est ce que j/ai cru démêler dans leur air embarrassé et consterné!
Ton petit journal envoyé à ton père où tu décris la scène du train est épatant. Tu me voyais assise dans le compartiment alors que j’étais prête à entrer aux WC. Couchée dans un buisson avec 2 petites filles dont la mère avait été tuée et que l'on voyait à une cinquantaine de mètres de là avec d’autres victimes. Je criais toujours après toi et les petites hurlaient: maman !maman !! et j’avais la frayeur au fur et à mesure que l’on déposait les morts de te reconnaître parmi eux. Tout à coup, j’ai vu que l'on déposé une jeune femme qui avait des souliers blancs de gymnastique. J’ai cru que c’était toi ... Alors, inutiles de continuer, tu dois tout de suite voir la tête que je faisais !
Les pauvres petites filles/,6 et 10 ans, seules, hurlant toujours après leur maman et me la montrant au loin! Quel moment terrible ! Et que sont-elles devenues?
Je te bise mille fois.
Les lettres mises à la Recette principale, rue du Louvre, gagnent un ou deux jours sur les autres.
Andrée Renoux.
Trop tard!!! « Ils » n'auront pas ma galette.
Dis-moi/, à quel endroit as-tu perdu les autres valises et quelles sont les affaires qui étaient dans la petite,à part les papiers.

19:02 Publié dans Exode 1940 | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : Exode

Les commentaires sont fermés.