Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/08/2008

Lettre de Maurice RENOUX à sa fille Janine (1942)

Samedi 2Mai (1942)

Ma grande fille,
Je m’empresse de répondre à ta gentille lettre pour que tu puisse recevoir lundi la présente.
A mon avis tu pourrais faire transporter ton charbon par Bonheur porteur, à défaut d’occasion. Comment font les gens de ta maison ? Peut-être puais tu faire comme eux. Pour ta cuisine, il te faudrait acheter un faitout en aluminium et une casserole, 4 assiettes, et deux verres. Tu prendras les fourchettes et cuillères à la maison ainsi que deux couteaux dont u pliant etc.…..
Ce matin j’ai pu enfin recevoir ma valise et je me suis installé dans ma nouvelle chambre, mais je ne m’y plais pas, car je n’ai pas ce qu’il faut pour cuisiner. Je voudrais bien trouver autre chose mais en raison du nombre assez grand de maisons inhabitables, c’est très difficile. Pour le ravitaillement je crois que cela pourrait aller grâce aux tournées que nous faisons à l’extérieur. C’est le bois qui est le plus dur à trouver.
J’ai su que la région de Colombes avait été bombardée ces jours-ci, et je voudrais bien avoir des nouvelles, j’avais écrit à ton Oncle et j’ai Hâte qu’il me donne de bonnes nouvelles de tous.
J’écris aujourd’hui à Longpont, je compte sur une lettre Lundi Matin.
Aujourd’hui, il pleut …..dans mon cœur comme il pleut sur la route, et demain il est probable que ce sera pire. J’ai devant mes yeux les ruines de 5 ou 6 maisons et ce n’est pas fait pour m’égayer. Enfin, prenons patience.
Je t’embrasse bien fort et attendant de te lire.
Maurice RENOUX
Vas te renseigner pour les cars de Lavons à Soissons
1) Jours et heures dans les deux sens
2) Si le contrôle est fait régulièrement à la limite par les Allemands
3) Le prix Soissons Laon.

Les commentaires sont fermés.