Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/05/2008

L'Après Guerre-Clermont de l'Oise

Texte de Denise RENOUX (décèdée en 2003) (extrait)

Les Mémoires de pépé Maurice (appelé par ses enfants Popeye) s’arrêtent en 1941. Peut-être Pierre, Claude, Janine ajouteront ensemble (ou séparément) quelques souvenirs concernant les années d’occupation et la Libération...
Quant à moi, je vais essayer de résumer les événements les plus marquants survenus de 1947 à 1983.
Andrée demanda sa retraite anticipée à 56 ans. En tant que receveuse des Postes son logement de fonction était donc à Longpont. Pépé Maurice travaillait à Soissons; ils allèrent donc habiter Soissons. La maison était agréable, ils décidèrent d’aller chercher Tante Berthe qui habitait seule à Villiers dans l’Indre. Elle était devenue aveugle et impotente. C’était elle qui avait élevé Andrée, elle est morte en novembre 50 à Clermont de l’Oise petite ville de Picardie où Maurice avait été nommé Contrôleur Principal des Contributions Indirectes en Avril 1949. Trois ans plus tard, Popeye a été décoré à Paris de la Légion d’honneur par le Général Petit. Au moment où le Général donnait l’accolade à Popeye, Pierrot ( l’un de ses petits fils) qui avait dans les 3 ans, s’est écrié « Bisous, bisous, Pépé!» Il s’est réfugié dans les bras de son grand-père et en a profité pour mettre un morceau de biscuit (qu’il avait mâché), dans la bouche du Général qui l’a avalé en disant «Tu pourras dire que tu as partagé ta gamelle avec un Général”

Les commentaires sont fermés.